Cuba. Où va la révolution cubaine et qu’a-t-elle obtenu ?

Un accord a été signé le 30 juin 2015 entre les Etats-Unis et Cuba. Symboliquement, le drapeau cubain a pris place lundi 20 juillet dans l’entrée du Département d’Etat américain sur la toute nouvelle ambassade cubaine à Washington, signe du rétablissement des relations diplomatiques après cinquante-quatre ans de rupture. Le secrétaire d’Etat John Kerry s’est félicité du «début de cette nouvelle relation avec le peuple et le gouvernement de Cuba»; bien que ce ne soit «pas la fin des nombreuses différences qui séparent toujours nos gouvernements». Le 14 août 2015, Kerry ira dresser le drapeau américain à Cuba et les «bons offices» de la Suisse – comme représentante des Etats-Unis – vont s’éteindre. Pour rappel, en 1977, Jimmy Carter et Fidel Castro avaient ouvert, par un accord, des sections d’intérêts dans les anciens locaux des ambassades, pour des tâches principalement consulaires. Le Congrès américain doit encore voter pour lever l’embargo imposé par John F. Kennedy en 1962, embargo renforcé par la loi Helms-Burton de 1996. La majorité républicaine y est hostile et les candidats à la présidentielle sont vent debout contre un rapprochement assimilé à une «récompense pour les frères Castro». Cette conjoncture doit stimuler, de la part d’une gauche socialiste-révolutionnaire, une réflexion sur la trajectoire de la révolution cubaine et la situation présente.


Enrique   |  Actualité, International, Politique   |  07 30th, 2015    | 

Déclaration de l’Observatoire critique cubain sur la violence contre l’opposition

L’Observatoire critique cubain déplore la violence physique exercée le 5 juillet 2015 contre l’opposant Antonio Rodiles. Cette violence a eu pour conséquence une opération chirurgicale.  Rodiles a été opéré d’urgence pour une fracture de l’os nasal après avoir été détenu et battu par des agents de la sécurité de l’État pendant qu’il participait à une marche d’autres opposantes : les Dames en blanc.

En principe, notre collectif se situe aux antipodes des positions politiques de Rodiles, parce que nous défendons un modèle de société émancipée des puissances globales, et nous nous opposons à l’embargo et à l’ingérence américaine contre Cuba. Toutefois, les différences politiques ne seront jamais un argument suffisant pour justifier les pratiques violentes et illégales dont use la sécurité d’État avec les dissidents sur l’île.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique, Société, Solidarité   |  07 30th, 2015    | 

«Le roi se meurt» de Ionesco censuré à Cuba

La célèbre pièce d’Eugène Ionesco Le roi se meurt, mise en scène par Juan Carlos Cremata, a été censurée après sa première, le 4 juillet à La Havane, suscitant une vive polémique dans les réseaux sociaux et les milieux culturels de l’île. Les autorités y ont vu une allusion à la gérontocratie au pouvoir à Cuba, avec Fidel Castro, 88 ans, remplacé depuis 2008 par son frère Raul Castro, 84 ans.

Dans une lettre ouverte, Juan Carlos Cremata assure que l’interprète du Roi s’est inspiré plutôt «des gestes du grand comique français Louis de Funès, au lieu de chercher du côté de personnages plus proches de notre quotidien». Et d’ajouter : «Notre intention avec cette mise en scène était de parler de la résistance au changement.» Le metteur en scène revendique «une forme très cubaine de théâtralisation, presque perdue ou censurée par la force depuis plus de cinquante ans, mais qui a caractérisé le vieux théâtre cubain, la pratique périodique de la satire politique en guise de commentaire sur les événements du pays».

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Culture, Politique   |  07 30th, 2015    | 

Les Survivants

D’après Los Sobrevivientes de Luis Trelles pour Radio Ambulante : http://radioambulante.org/audio/los-sobrevivientes

« Oui, ce sont des souvenirs très douloureux. Il est venu chez moi, il portait une blouse blanche, et il a dit devant ma mère que j’étais malade du sida. J’étais stupéfaite, parce que je ne savais vraiment pas ce que c’était le sida. Je n’avais jamais entendu ce mot. »

Cette voix est celle de Yohandra Cardoso Casas. Elle a quarante et quelques années et vit dans la province cubaine de  Pinar del Río. A l’époque où elle a contracté le sida, nombreux étaient les cubains qui n’avaient aucune connaissance de la maladie.

Lire la suite »


Enrique   |  Société   |  07 8th, 2015    | 

A Cuba, Laritza Diversent, jeune avocate indépendante, se bat pour le droit des gens

Arroyo Naranjo ne fait pas partie des circuits touristiques de La Havane. Ce n’est pas encore la banlieue, mais presque. Il suffit de s’éloigner un peu de la route principale, pour se trouver en rase campagne. Les rues transversales ou parallèles sont en terre battue, ce qui ne fait pas une grande différence par rapport à la mince couche d’asphalte fatiguée par les camions qui oblige à avancer en zigzaguant. Parmi les modestes maisons se trouvent une caserne, mais aussi des baraques en bois dont la résistance aux intempéries tropicales semble problématique. « Ici il n’y a ni fleuve (“arroyo”) ni oranger (“naranjo”) », dit le chauffeur avec cet humour havanais qui ne respecte rien.

Lire la suite »


Enrique   |  Politique, Société, Solidarité   |  07 3rd, 2015    | 

Sur le Venezuela et la dictature chaviste

.

SUR UN AIR DE… CHACHA

AUCUN CHEF ou leader autoproclamé révolutionnaire ne nous fera jamais rêver. Chavez pas plus qu’un autre. Il n’est qu’une icône (de plus) exotique (en prime) pour une gauche occidentale moribonde en mal de projet et de pouvoir. Il faut dire que l’actuel président du Venezuela a l’art et la manière de manier les symboles, sans compter qu’une part importante du budget étatique est consacrée à la propagande extérieure. Alors Chavez serait le sauveur de l’Humanité ? Le héros de l’anti-impérialisme ? Le défenseur des plus démunis ? L’avant-garde de la lutte contre les OGM ? Face à la ferveur suscitée par le personnage, des voies s’élèvent, portent la critique et tentent d’organiser une résistance. Citons El Libertario, un journal anarchiste.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, International, Politique   |  07 2nd, 2015    | 

Trois compagnons cubains de l’Atelier libertaire Alfredo López de La Havane invités sur Radio libertaire

.
La récente tournée en Europe de trois anarchistes cubains de l’Atelier libertaire Alfredo López de La Havane, organisée notamment avec l’aide de la Fédération anarchiste et de l’Internationale des fédérations anarchistes, a permis des échanges passionnants avec tous ceux présents à la librairie Publico de Paris le samedi 13 juin.
Le dimanche matin, ils ont rencontré les compagnons qui animent la boulangerie coopérative de Montreuil “La conquête du pain” et participé avec eux à un repas au quartier de Lanoue.
Avant de retrouver en soirée Lucio Urtubia (qui a beaucoup soutenu les compagnons cubains) à l’Espace Louise Michel, ils ont visité les locaux de Radio Libertaire.
Un enregistrement avec eux a été réalisé : la traduction espagnol -> français était assurée par Daniel Pinós (Groupe d’appui aux libertaires et aux syndicalistes indépendants de Cuba) et français -> espagnol par Renzo (mandaté aux relations internationales de la Fédération anarchiste).
Beaucoup d’émotion et de fraternité…
C’est cet enregistrement qui a été diffusé dans l’émission “Trous noirs” de Radio libertaire. Il est disponible sur le site :

Enrique   |  Actualité, International, Politique   |  06 30th, 2015    | 

Cuba : Les salles obscures ont-elles perdu leur magie ?

Les Cubains voient de plus en plus de cinéma, mais… pas au cinéma. Certes il y a d’excellents festivals mais la production nationale, pourtant en plein renouveau, ne répond pas suffisamment aux attentes. Et surtout ces derniers temps, la technologie permet d’emporter les contenus désirés à la maison pour les regarder tranquillement quand ça vous chante…

Mais la séduction du numérique est-elle la seule raison de cette désaffection ? Certes la télé d’Etat programme plus de 3 000 films par an et les cubains ont un accès très large aux contenus audiovisuels grâce au paquete semanal ou aux cuentapropistas revendeurs de DVD, mais c’est peut-être l’état des salles de cinéma de l’Île qui détermine aussi la diminution du public :

Lire la suite »


Enrique   |  Culture, Politique   |  06 21st, 2015    | 

Les réformes de Raul Castro commencent à transformer la physionomie de Cuba

Il a suffi de six mois pour qu’on puisse s’en rendre compte que La Vieja Habana (la vieille ville de La Havane) est en train de devenir la nouvelle Havane. Au cours de cette brève période – le temps écoulé depuis un dernier voyage – des dizaines d’entreprises privées ont ouvert leurs portes dans le quartier historique de la ville. Dans cet espace urbain d’une étendue de 2 km et 55 000 habitants, plus de 200 bâtiments d’une grande valeur patrimoniale ont été réhabilités. En ce lieu privilégié où passent 90% des touristes qui visitent l’île, fleurissent maintenant des ateliers de tatouage comme «La Marca», où l’on peut se faire tatouer un Che Guevara ou un dragon rocker, des bars attirants où on joue du jazz dans un escalier ou des boutiques de design comme Clandestinas, dont la patronne, Idania del Rio ne voyait avant d’autre perspective que celle de «quitter Cuba» si elle voulait aller de l’avant et qui déclare maintenant: «Aujourd’hui, pour la première fois, je m’aperçois que j’ai un avenir dans mon pays».

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique   |  06 20th, 2015    | 

La guerre froide contre Cuba est-elle terminée?

Entretien avec Samuel Farber conduit par Lance Selfa

En janvier 2015, les gouvernements des Etats-Unis et de Cuba ont réalisé les premiers pas pour rétablir leurs relations diplomatiques (l’annonce en avait été faite déjà en décembre 2014) et ouvrir des ambassades dans leurs pays respectifs. Simultanément, par le moyen d’un ordre exécutif, Obama a institué certaines exceptions à l’interdiction pour les citoyens des Etats-Unis de voyager à Cuba et éliminé certains aspects du blocus économique. Lance Selfa a interviewé Samuel Farber, l’auteur du livre Cuba since the Revolution of 1959 (Haymarket Books, 2011).

De votre point de vue, qu’est-ce qui a motivé le relâchement des tensions entre les Etats-Unis et Cuba justement en ce moment? Qu’en dîtes-vous, tant du point de vue des Etats-Unis que du point de vue cubain?

Samuel Farber: Je crois que ce sont plusieurs facteurs qui ont impulsé ce changement, même s’il était impossible de prédire quand il allait se produire. Il est certain que la fin de la guerre froide et le repli hors d’Afrique qu’a opéré Cuba, ont diminué l’importance de Cuba pour la politique extérieure des Etats-Unis à un tel point que durant ces dernières décennies, c’est à peine si Cuba a été mentionnée dans les études stratégiques publiées par le Département d’Etat et le Département de la Défense.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique, Économie   |  06 20th, 2015    |