À Cuba, les artistes indépendants mettent le système en échec

La manifestation annoncée par le Collectif San Isidro, avec les artistes Iris Ruiz, Amaury Pacheco, Yanelis Núñez, Luis Manuel Otero Alcántara, Michel Matos, parmi les principaux artistes, a déclenché la paranoïa et un excès de vigilance dans le voisinage du Ministère de la Culture (Mincult).

Depuis hier, le 3 décembre, date à laquelle la manifestation a commencé, les patrouilles et les agents de la Sûreté de l’Etat occupent les environs du Mincult, lieu choisi pour exiger une réponse à l’entrée en vigueur imminente du décret 349 qui vise à donner un corps juridique à la persécution de la pensée critique à Cuba, une mesure stalinienne dans une économie de marché en plein développement.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Culture, Politique   |  12 9th, 2018    | 

Arrestations à La Havane des artistes luttant contre le décret-loi 349

À l’heure qu’il est des artistes cubains faisant partie de la mouvance alternative et libertaire essaient de protester devant le Ministère de la Culture, parce qu’un décret qui criminalise l’art indépendant entre en vigueur dans seulement deux jours. Ces artistes ont été arrêtés par la police et ils ont prévu de se mettre en grève de la faim jusqu’à ce que le décret soit abrogé.
Discréditer ceux qui remettent en question la politique officielle est manœuvre courante à Cuba, tout comme réprimer des individus ou des groupes qui luttent contre la stagnation économique ou le manque de liberté, en les calomniant avec une totale impunité et en déformant leurs réelles revendications. La publication du décret-loi 349 et la réaction d’un groupe d’artistes contre celui-ci démontrent, une fois encore, que cette méthode est efficace.
Le décret, publié le 10 juillet, entrera en vigueur le 7 décembre. Une campagne sur le thème « Artistes cubains contre le décret 349 » a débuté le 21 juillet, devant le Capitole, par une performance de la jeune Yanelys Nuñez qui s’est tartinée le corps d’excréments humains en brandissant une pancarte prônant « L’art libre» .
Ce jour-là également, le rappeur Soandry del Rio fut arrêté, visiblement pour sa seule présence devant la scène, ou peut-être pour avoir filmé avec son téléphone portable la façon dont la police emmenait Luis Manuel Otero, l’auteur de la mise en scène plastique.

Enrique   |  Actualité, Culture, Politique   |  12 6th, 2018    | 

Cuba…

Il n’est pas de problème tabou, tout ce qui passionne les hommes est nôtre et doit être dit: ainsi nous disons que la révolution cubaine est bolchevisante. Nous en voyons la preuve dans le fait qu’une bonne partie des opposants à Battista ont été soit décimés, soit éliminés.

Si une route reliait Cuba au continent il est probable que la moitié de l’île serait désertée, tout comme Berlin-Est l’est actuellement. Il est normal qu’aient fui, dès les premières semaines, ceux auxquels la révolution faisait perdre leurs privilèges; mais maintenant il s’agit de ceux qui professent une franche opposition à un régime niant les libertés. Ce ne sont pas des éléments réactionnaires qui s’échappent, mais des anciens soutiens du régime. Car ce dernier, pour se libérer du carcan de la Maison Blanche a commis, soit de propos délibéré, soit par nécessité, la grande faute de se laisser capter par la bureaucratie du Kremlin.

Lire la suite »


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 26th, 2018    | 

L’anarchie dans la révolution cubaine

1- CONTRE L’ETAT, SOUS TOUTES SES FORMES :

Les adhérents de l’Association Syndicaliste Libertaire, considèrent comme un devoir impérieux d’affirmer, dans cette étape de réalisations révolutionnaires de notre peuple, que nous sommes opposés, non seulement à certaines formes de l’Etat, mais à l’existence même de celui-ci comme organisme dirigeant de la société, et partant, à toutes politique qui tende à créer une hypertrophie étatique, à amplifier les pouvoirs de l’Etat, ou à lui donner un caractère totalitaire et dictatorial.

Les militants syndicalistes libertaires, ainsi que les camarades des autres pays, estiment qu’il est impossible de réaliser uns véritable révolution sociale, sans procéder en même temps qu’à la transformation économique, à l’élimination de l’Etat, en tant qu’entité politique et administrative, en lui substituant Ies or-ganismes de base révolutionnaires, comme les syndicats ouvriers, les municipalités libres, les coopératives agricoles et industrielles autonomes, les collectivités d’usines et de paysans, libres de toutes ingérences autoritaires.

Lire la suite »


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 26th, 2018    | 

LA Révolution : Un rapport de l’association libertaire de Cuba

DEUXIÈME PARTIE : LES RÉALISATIONS

La Havane, … août 1959. Les hommes de l’insurrection, dans leur désir de lui donner un contenu vraiment révolutionnaire, essayèrent d’améliorer les structures sociales en promulguant des lois ; réforme des loyers, réforme agraire, réforme urbaine, réforme des impôts et autres (1).

LA LEGISLATION DE LA REVOLUTION :

La Loi sur les loyers réduit dans certains cas ceux-ci de 50% et sert incontestablement, les intérets du peuple. Cependant elle amène une diminution des investissements dans l’industne du batiment qui a réduit au chômage plus de 80.000 ouvriers.

La vieille Loterie Nationale est elle aussi modifiée et transformée en une «Société pour l’Epargne et la Construction». Comme il s’applique au détriment des vendeurs de tickets ce plan n’a pas été accueilli avec enthousiasme bien qu’il ait pour but de procurer des appartements à bon marché. Plus de 4 000 ont déjà été bâtis.

Lire la suite »


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 26th, 2018    | 

La révolution vue par les anarchistes cubains en décembre 1959

C’est avec plaisir que nous présentons à nos lecteurs cette analyse des luttes du peuple cubain communiquée par notre confrère anarchiste anglais «Freedom» par nos camarades de Cuba (1).

LA VICTOIRE :

La Havane, … août 1069. La révolution cubaine est un événement politique qui a éveillé l’attention des peuples du continent américain. Les débats les plus brûlants ont fait rage à propos de son contenu idéologique et de ses méthodes, débats influencés par les préjugés et les options politiques de leurs promoteurs. Comme le mouvement libertaire du continent et du monde ne dispose pas d’autre source d’information que les agences de presse et les reportages des journaux, nous avons pensé qu’il était nécessaire de lui soumettre le présent rapport.

Lire la suite »


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 26th, 2018    | 

Un « Buenaventura Durruti » dégoté Plaza de Armas, à La Havane

Juan Carlos qui a quitté notre monde avant que ses collègues libreros aient eu l’obligation de quitter la Plaza de Armas, leur fief havanais durant plus de 20 ans, pour un autre lieu non désiré, était un vrai libraire, un vrai bouquiniste : il savait ce qu’il vendait. Comme tous ses collègues, tous amis et solidaires. Juan Carlos, Sixto, Pedro, Edgar, Barbaro… avaient lu (lisent) ce qu’ils possédaient, avant d’exposer leurs livres, publications, sur leurs murs et tréteaux de bois. Ce qui n’était pas exposé était entreposé dans leurs réserves, en ville. Dont ils connaissaient les moindres recoins.

Leur force : la passion de lire, celle des livres, une mémoire sans faille, sans l’aide de la moindre fiche, sans internet, une culture nourrie chaque jour….

Le client, souvent un touriste, quand il n’est pas juste un flâneur, achète un livre qu’il voit, demande un livre précis ou indique qu’il fait une recherche sur un sujet d’étude en particulier (ce genre de client est minoritaire, il n’est pas touriste).

Cette fois-là, au cours d’une conversation sur un thème précis de la Guerre d’Espagne, c’est Juan Carlos qui en moins de 48 heures, réunit toute une documentation. Avec une pépite : « Buenaventura Durruti à Cuba, une dizaine de pages dans un livre de Abel Paz, dans le chapitre « le Révolté », exclusif mon pote ! » (compadre)


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 25th, 2018    | 

Cuba : Révolution dans la Révolution. Expériences libératrices et créatrices

Cuba, révolution dans la révolution vise à faire connaître aux lecteurs français les divers protagonistes du mouvement contestataire cubain puisque, à côté des écrits issus de certains des soutiens dont il dispose hors de l’île, la plupart des textes recueillis ici procèdent de Cuba même, de sa gauche hétérodoxe, sociale et libertaire.

Miguel Chueca, Karel Negrete et Daniel Pinós (éds)

Cuba, révolution dans la révolution qui prolonge le livre de Frank Fernández, L’Anarchisme à Cuba, paru aux éditions CNT-RP en 2004, vise à faire connaître aux lecteurs français les divers protagonistes du mouvement contestataire cubain puisque, à côté des écrits issus de certains des soutiens dont il dispose hors de l’île, la plupart des textes recueillis ici procèdent de Cuba même, de sa gauche hétérodoxe, sociale et libertaire.

Lire la suite »


Enrique   |  Culture, Politique, Société   |  11 25th, 2018    | 

“L’Anarchisme à Cuba” de Frank Fernández

En 2004, nous éditions aux éditions CNT-RP, en compagnie de Daniel Pinós, Miguel Chueca et Octavio Alberola, le livre de notre ami et compagnon Frank Fernández cubain L’Anarchisme à Cuba, suivi de Témoignages sur la révolution cubaine de Augustin Souchy.

Le livre est aujourd’hui épuisé, pour nos lecteurs qui ne l’ont pas lu, nous le mettons de nouveau à disposition en format pdf. À télécharger ici :

cuba-libertaria

Bien qu’on sache souvent que, dans nombre de pays d’Amérique latine, les premières organisations ouvrières furent d’inspiration anarchiste, la prédominance, jusqu’à une époque encore récente, du marxisme-léninisme a rejeté dans un oubli à peu près total l’existence de ces mouvements ouvriers libertaires présents dans tous les pays latino-américains, de l’Argentine à Cuba. C’est pour tenter de remédier en partie à l’injustice faite à la mémoire de plusieurs générations de militants et de propagandistes que nous avons décidé de publier la version française du livre de Frank Fernàndez sur l’histoire de l’anarchisme cubain. Dans le seul ouvrage consacré entièrement à ce sujet, les lecteurs pourront découvrir les noms de ses principaux porte-parole, depuis Enrique Roig San Martin, mort en 1889, jusqu’à Marcelo Salinas (disparu en 1987) et ses amis du MLCE, le Mouvement libertaire cubain en exil, en passant par l’anarcho-syndicaliste Alfredo Lopez, assassiné en 1926 par les séides de Gerardo Machado, un des nombreux dictateurs qui ont sévi (et continuent de sévir) sur l’île.

Lire la suite »


Enrique   |  Histoire, Politique   |  11 25th, 2018    | 

“Anarchistes d’Outre-Mer”. Un livre de Carlos Taibo

L’autogestion, la démocratie directe et l’entraide ne sont pas exclusivement issus de la pensée anarchiste, ce sont également des pratiques pour de nombreux peuples indigènes depuis des siècles.

Cette étude tisse des liens entre ces deux mondes et vise à encourager parallèlement une décolonisation de la pensée anarchiste dogmatique.
C’est également une présentation utile de la réalité, généralement oubliée, des anarchismes en Amérique, en Afrique, en Asie et en Océanie.
Carlos Taibo, est professeur de Sciences Politiques à l’Université Autonome de Madrid.‌ Anarchistes d’Outre-Mer est le deuxième livre de l’auteur à être traduit en français, après Action Directe, Autonomie, Autogestion – Au-delà des luttes : l’Anarchisme paru aux Éditions CNT-RP.

Lire la suite »


Enrique   |  Culture, Politique, Société   |  11 23rd, 2018    |