Luis Dulzaides Noda, la passion oubliée d’un anarchiste cubain

Le vendredi 14 juin après-midi, dans l’atelier de l’artiste visuel Yornell Martínez Elías à La Havane, un petit groupe de personnes s’est réuni pour se remémorer et rendre hommage à Luis Dulzaides Noda, un individu oublié par les mémoires dominantes à Cuba depuis de nombreuses décennies. Il reste méconnu malgré toute la diversité et la cohérence de son activité sociale pendant près de quarante ans à Cuba, au cours de la première moitié du XXe siècle. Dulzaides est rappelé marginalement aujourd’hui comme un critique impertinent et corrosif des artistes et des arts plastiques qui se développaient à Cuba au début des années 50 à travers sa revue Inventario, mensuel polémique d’art et de littérature.

Lire la suite »


Enrique   |  Culture, Politique   |  06 20th, 2024    | 

Rapport d’Amnesty International 2024 sur Cuba

Dans un contexte de poursuite de la répression de la dissidence, des militant·e·s, des opposant·e·s politiques et des journalistes ont été harcelés, persécutés et incarcérés. Les défenseur·e·s des droits humains étaient en butte à des attaques et se heurtaient à des obstacles dans l’exercice de leurs activités ; certains 188 La situation des droits humains dans le monde étaient toujours incarcérés au mépris de toute procédure régulière. La crise économique et humanitaire s’est poursuivie, marquée notamment par des pénuries de nourriture, de carburant et d’électricité. Les discriminations demeuraient très répandues et concernaient notamment les personnes d’ascendance africaine, les femmes et les filles, les personnes LGBTI, les dissident·e·s politiques et les membres de communautés religieuses.

Lire la suite »


Enrique   |  Politique, Répression   |  04 27th, 2024    | 

La population de Santiago de Cuba proteste aux cris de “courant” et de “nourriture”.

.
Des milliers d’habitants de Santiago sont descendus dans la rue dimanche après-midi aux cris de “courant et nourriture”, “liberté”, “patrie et vie” et “nous avons faim”, après plusieurs jours de longues coupures d’électricité et des semaines de retard dans la distribution des denrées alimentaires de base.
L’agglomération s’est concentrée sur la Carretera del Morro, à proximité de plusieurs quartiers populaires et modestes tels que Vista Hermosa, Van Van, Dessy et Altamira.
Après l’apparition des premières images de la manifestation sur les réseaux sociaux à la mi-journée, le régime cubain a décidé, comme c’est le cas depuis le 11 juillet 2021, de restreindre les communications et de couper le signal Internet sur les téléphones portables de l’île.
.

Enrique   |  Actualité, Politique, Répression, Société   |  04 2nd, 2024    | 

Retour à Cuba

.
Février 2024

Samedi

Arrivée à La Havane et retour à Cuba vingt ans plus tard. Nous avons immédiatement un aperçu de la bureaucratie tropicale, car il fallait télécharger un formulaire, ce que nous avons fait, contrairement à d’autres voyageurs. Mais, de toutes façons, les policiers n’en vérifient qu’un sur deux, assis derrière leurs tables bancales en bois. Les guérites antédiluviennes meublent le passage pour le contrôle des passeports. Les bagages arrivent ensuite au compte-goutte bien qu’il n’y ait qu’un seul avion à débarquer.

Le trajet vers le centre-ville se fait dans le noir (pas de lumière pour éclairer les rues), rares voiture, mais le chauffeur de taxi nous explique la pénurie d’essence qui sévit du fait de la crise économique au Venezuela. Nous voyons d’ailleurs des stations-service fermées, et d’autres avec des dizaines de voitures qui attendent. Certains chauffeurs ont installé leurs chaises et leurs tables pour patienter.

A l’entrée de La Havane, les portraits géants et illuminés de deux des héros de la Révolution, Che Guevara et Camillo Cienfuegos, contemplent la faillite. Un immense slogan nous interpelle sur un mur “Patria o muerte”. Mais de nombreux bâtiments sont écroulés ou lépreux.

La jeune femme qui nous accueille dans notre hébergement, nous dit que ça a beaucoup changé en vingt ans, mais “en pire”.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Société, Économie   |  04 2nd, 2024    | 

Eloy Machado, El Ambia, le “poète de la rumba”

.
Au milieu du chaos qui règne à Cuba, Eloy Machado, connu sous le nom d’El Ambia ou le “poète de la rumba”, est mort le 28 janvier 2019 à La Havane à l’âge de 78 ans, selon les journaux officiels cubains. Dans la capitale cubaine, on disait de lui qu’il était rumbero, poète et fou.
Nous avons connu El Ambia en 1992 à La Havane, lors du tournage du documentaire intitulé Osha Niwé, esclave de la musique que nous avons réalisé, Mireille Mercier-Balaz et moi, sur le chanteur Lazaro Rós. Nous l’avons filmé lors d’une longue déambulation dans le quartier noir de Santa Maria en compagnie de son ami Lazaro, de celui qui est, aujourd’hui encore, considéré comme l’akwon mayor, la plus importante figure de la musique traditionnelle afro-cubaine.
.

Enrique   |  Culture, Religion, Société   |  03 5th, 2024    | 

La plus importante vague migratoire depuis la Révolution

Des centaines de milliers de Cubains ont quitté l’île au cours des deux dernières années. Une saignée sans précédent depuis l’avènement de la Révolution en 1959. C’est la rapide dégradation de la situation économique sur l’île qui fait face depuis la fin du Covid-19 à sa pire crise en trente ans, avec une inflation incontrôlée, une chute de la production agricole et une reprise mitigée du tourisme. Pour les Cubains, il est très difficile de subvenir aux besoins élémentaires, il n’y a plus rien. Le problème des coupures d’électricité est insupportable, il y a aussi le prix de la nourriture, alors que le peso s’est fortement dévalué depuis 2021.

Lire la suite »


Enrique   |  Non classé   |  03 5th, 2024    | 

Autoritaires de tous les pays… unissez-vous !

Un quart de siècle s’est écoulé depuis le triomphe du chavisme au Venezuela, avec son cortège d’appauvrissement massif, de répression criminelle et de migrations forcées massives. (1) Pendant cette période, lorsque certains d’entre nous mettaient en garde contre la dérive autocratique de ce pays, d’autres collègues de l’académie – latino-américains, américains, européens – répondaient, avec un mélange de dérision et d’indulgence, « ce n’est pas grand-chose… ». À ce genre de rejet, il était possible de répondre – et c’est ce que nous avons fait – que ce qui s’est passé dans ce pays ou dans n’importe quel autre n’était pas une copie, jusque dans les moindres détails, d’un modèle spécifique. Il s’agissait plutôt de l’imposition stratégique et progressive de pratiques, d’institutions, d’usages et de coutumes qui consolident la domination despotique. Tous ces éléments sont adaptables, en fonction des différences historiques, sociales et culturelles de chaque cas, mais similaires dans leurs caractéristiques oppressives essentielles.

Lire la suite »


Enrique   |  Analyse, Politique, Société   |  02 25th, 2024    | 

Centrales flottantes turques, encore un sujet “stratégique” dont on sait peu de choses

Au début de février 2023, a été annoncée l’arrivée à Cuba de la huitième centrale flottante louée à la Turquie. Ces informations ont été récurrentes ces derniers mois, et utilisées comme le moyen de donner de l’espoir à la population qui souffre de longues périodes de pannes de courant. En attendant, les coupures d’électricité, surtout dans l’intérieur du pays, durent huit heures par jour et vont jusqu’à quinze heures dans certains endroits.

Le gouvernement cubain persiste à occulter le plus possible les informations sur le sujet, en les cataloguant de « stratégiques », mais de nombreuses questions se posent à ce sujet. El Toque résume ce qui a été publié concernant ces centrales turques et les conditions de leur fonctionnement à Cuba.

Lire la suite »


Enrique   |  Politique, Économie   |  02 11th, 2024    | 

Cuba s’éteint, en plein fantasmes énergétiques

La matrice énergétique cubaine s’enlise dans une impasse, sans solution viable en vue à court et moyen terme, et au train où vont les choses, probablement pas à long terme non plus.

La situation de la matrice énergétique cubaine ne cesse de se dégrader. Entre les pannes constantes des centrales et leur sortie subtile du système électrique national (SEN), le manque constant de carburant et le manque de financement pour les réparer, l’économie du pays continue de stagner et la population est de plus en plus accablée et souffre des coupures d’électricité. La population de l’intérieur du pays s’est plainte de ne recevoir que deux heures d’éclaiarage par jour, de passer des nuits blanches, d’avoir des réfrigérateurs en panne, des boulangeries, des bodegas et des polycliniques paralysées. Cuba n’est pas seulement en train de s’effondrer, elle est aussi en train de s’éteindre.

Lire la suite »


Enrique   |  Analyse, Politique, Société, Économie   |  02 11th, 2024    | 

L’année 2024 s’annonce rude pour Cuba déjà sous la coupe de l’inflation et de la crise économique

Nous publions ici l’excellente analyse sur la situation à Cuba de Joanna Lens, rédactrice de la revue Espaces latinos.


Le 22 décembre 2023, le premier ministre cubain Manuel Marrero Cruz prenait la parole à l’Assemblée Nationale pour annoncer l’augmentation des prix sur les produits de première nécessité comme l’électricité, le gaz liquide, l’eau, le sucre et l’essence. Une situation qui n’a rien de rassurant pour l’année 2024 et qui a été causée par l’inflation, la dégringolade du secteur touristique et de fortes pénuries. Mes vœux 2024 vont droit à la subsistance des Cubains.

Lire la suite »


Enrique   |  Politique, Société, Économie   |  01 15th, 2024    |