DEUX FILMS SUR LA QUESTION NOIRE À CUBA

Les apports africains dans la culture cubaine sont visibles aussi bien dans l’art (musique, danse, littérature, arts plastiques…) que dans la vision cubaine des réalités, la façon dont les habitants règlent les problèmes, la vision qu’ils ont de l’avenir et le sort qu’ils font à la mort.
Il n’est cependant pas simple de déterminer formellement l’origine culturelle de certaines pratiques. Comme le dit si bien le poète Nicolás Guillén : « [...] ici, tout est mélangé. »
S’il y a un domaine où les études sont formelles quant à l’origine des pratiques, c’est la religion. Beaucoup d’organisations, de symboles et de célébrations ont été importés par les esclaves africains du XIXe siècle. Ces mouvements populaires, relativement autonomes, rassemblent de nombreux Cubains.

______________

OSHA NIWÉ. ESCLAVE DE LA MUSIQUE. Un film de Mireille Mercier Balaz et Daniel Pinós. Un portrait du chanteur cubain Lazaro Rós, “el akwon mayor”, la plus importante figure de la musique traditionnelle afro-cubaine. En 1994, lors du tournage de ce film en pleine période spéciale, il participait à un processus de large diffusion musical en enregistrant avec des musiciens de rock et de jazz comme les célèbres Chucho Valdés et Gonzalo Rubalcaba. Il continuait d’enregistrer, de composer et poursuivait ses recherches sur les traditions africaines. Ceci afin que cette culture, qui a résisté à toutes les formes de domination, soit préservée.

Pour visionner les 3 parties de la version française de ce film, allez sur Youtube et le lien suivant :

http://www.youtube.com/watch?v=Orp7UER3A50

ASI NA’MA. CUBA L’AFRICAINE. Un film de Mireille Mercier Balaz et Daniel Pinós. Le documentaire, tourné en 1992, met en évidence les marques d’une identité et d’une histoire, à travers différentes rencontres. Nous suivons nos personnages sur leurs lieux de travail et sur leurs lieux de vie. La construction du film alterne l’évocation du passé et du présent. Historien, journaliste, musiciens, danseurs, comédiens, religieux, leur vie sociale est rythmée par les tambours, les fêtes et les cérémonies religieuses.

Pour visionner les 9 parties de la version française de ce film, allez sur Youtube et le lien suivant :

http://www.youtube.com/watch?v=Orp7UER3A50


Enrique   |  Culture, Politique, Religion   |  10 12th, 2020    |