Ana Mendieta/À l’épreuve de soi

Ana Mendieta est née en 1948 à Cuba,  elle s’exile très jeune puisqu’elle arrive aux Etats-Unis à l’âge de treize ans.  Elle y fait des études d’art et entame une série de performances dès 1972, qui  restent parmi les actions les plus radicales de l’histoire de l’art féministe. À  travers des expérimentations inédites, brutales et puissantes, Ana Mendieta a  puisé dans son expérience personnelle pour y extraire une œuvre sans compromis  et explorer des problématiques universelles comme la relation au corps, à la  nature, les femmes, l’exil, la violence, les identités (raciales, sexuelles et  culturelles), les discriminations et injustices sociales.

Lire la suite »


Enrique   |  Non classé   |  04 19th, 2019    | 

Washington menace de s’en prendre aux entreprises étrangères présentes à Cuba, l’UE hausse le ton

L’UE, premier partenaire commercial de Cuba, menace d’«utiliser tous les moyens à sa disposition» pour protéger ses intérêts. Washington envisage d’ouvrir la porte à des actions en justice contre les sociétés étrangères opérant dans l’île.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique, Économie   |  04 18th, 2019    | 

Débat. Changement et continuité à Cuba

A l’occasion du 60e anniversaire de la révolution cubaine, il est opportun d’examiner ce qui a changé et ce qui se perpétue. L’économie de marché qui existait jusqu’en 1958 a été transformée de 1961 en un système de planification centralisé, avec une prédominance énorme de l’entreprise publique et une agriculture collectivisée. Le marché était subordonné au plan. Ce modèle a échoué dans le monde, mais son essence continue à Cuba, entraînant une inefficacité économique monumentale qui a nui à la croissance.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique, Société   |  04 12th, 2019    | 

Agnès Varda à Cuba

La réalisatrice française Agnès Varda est décédée à l’âge de 90 ans a indiqué l’AFP ce vendredi 29 mars 2019, citant des sources familiales. Un communiqué de la famille précise qu’”Agnès Varda est décédée chez elle dans la nuit des suites d’un cancer” et que ”sa famille et ses proches l’entouraient”. Cinéaste touche-à-tout et avant-gardiste, parmi les plus marquantes du XXe siècle, Agnès Varda aura impulsé la Nouvelle vague et incarné son époque par ses nombreux projets. Mariée à Jacques Demy et foncièrement féministe, Agnès Varda restera à jamais marquée par cette relation de trente ans avec son mari et par la mort de cette autre figure du cinéma, sans jamais en être dépendante ou rester cantonnée à l’image de “femme de”. Honorée par de nombreux prix, cette éternelle optimiste avait évoqué son décès en février dernier, lors du festival du film de Berlin, estimant qu’elle devait se “préparer à dire au revoir, à partir”.

___________________________

En 2017, le Musée national des beaux-arts de La Havane a présenté une exposition avec 110 photographies de la cinéaste Agnès Varda et son documentaire « Salut les Cubains ». Un regard sur les années 60 à Cuba.

Accompagnée du regard de la cinéaste cubaine Sara Gómez, Agnès Varda est revenu à Cuba par le biais de ses œuvres avec l’exposition Varda/Cuba, dans le cadre d’un projet de collaboration entre le Musée national d’art moderne du Centre Pompidou et le Musée national des beaux-arts de Cuba. Vernie en avril, Varda/Cuba a ouvert ses portes au public au musée havanais jusqu’en juillet 2017.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Culture   |  04 1st, 2019    | 

Sergio et Sergéi. Un conte philosophique cubain sur l’amitié au-delà des frontières culturelles, géographiques ou politiques

En 1991, le mur de Berlin vient de tomber, l’URSS se décompose et abandonne Cuba à son triste sort après la chute des régimes totalitaires d’Europe de l’Est. C’est la fin des illusions révolutionnaires pour le peuple cubain alors qu’une grave crise économique sévit dans l’île.

Le scénario est inspiré d’une histoire vraie : l’aventure du cosmonaute russe Sergéi Krikalev dont l’histoire a été traitée dans le film documentaire Out of the present par le réalisateur roumain Andrei Ujica, en 1995. Sergéi Krikalev est resté onze mois à bord de la station Mir et est rentré en contact avec des cubains par le biais de la radio. Le film est parsemé d’images et de sons d’archives mêlés à des effets spéciaux qui s’intègrent parfaitement dans la fiction.

Lire la suite »


Enrique   |  Culture, Société   |  03 11th, 2019    | 

Crise humanitaire et répressive au Venezuela. Campagne anarchiste internationale

Par Anarchistes en Solidarité avec le Venezuela

On ne peut taire plus longtemps la très grave crise humanitaire, politique et sociale qui dévaste le Vénézuela. Quiconque a vu les flots de famille parcourant à pied l’Amérique latine,en traînant leurs quelques effets personnels, ne peut nier l’évidence. Pas quand presque trois millions de familles ont entrepris ce long chemin, peut-être sans retour. Les enfants qui traversent la frontière avec leurs parents, à pied à travers la cordillère colombienne ou la jungle brésilienne, ne peuvent parler de politique. Ils parlent de faim et de manque de produits de première nécessité.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, International, Solidarité   |  03 7th, 2019    | 

Venezuela/Cuba: «Ce qu’il ne faut pas oublier». Cuba et le Venezuela ou la «fin d’un itinéraire»

Le rapprochement de Cuba et du Venezuela semble concilier passé et avenir. Le socialisme du «XXIe siècle» est venu au secours du XXe siècle pour l’améliorer. Mais ce ne fut pas le cas et aujourd’hui, vingt ans après la Révolution bolivarienne, le Venezuela se trouve dans une crise de son modèle de plus en plus autoritaire relevant du populisme pétrolier. Et Cuba est en train de vivre sa propre forme de restauration capitaliste. Mais Cuba et le Venezuela partagent aussi une certitude: il n’y a pas de paradis où retourner. Ni Cuba d’avant 59 ans, ni le Venezuela pré-Chavez n’étaient la panacée que certains croient aujourd’hui.

Lire la suite »


Enrique   |  Politique, Société   |  03 4th, 2019    | 

Soixante ans après le triomphe de la Révolution cubaine. Les défis d’une continuité

L’anecdote ne dépasse peut-être pas les frontières du mythe, mais elle importe peu. Le résultat correspond parfaitement à la personnalité qui a fait de Che Guevara un symbole de la lutte révolutionnaire.

C’était au début des années 1960, et Cuba commençait à ressentir les pénuries causées par le blocus américain ainsi que les erreurs du nouveau gouvernement et le défi consistant à essayer, pour la première fois, de répondre aux besoins de la population entière. Pariant sur un avenir meilleur, le pays était confronté à un présent fait de privations dans lequel même un rasoir ou un ensemble de sous-vêtements devenaient des articles de luxe. En même temps, des «sacrifices» étaient exigés des citoyens, avec de longues journées de travail (parfois jusqu’à 14 heures), dans le but de permettre au pays de se développer.


Enrique   |  Actualité, Politique, Société   |  03 4th, 2019    | 

À Cuba, la nouvelle Constitution est adoptée

Ils ont dit oui. Lors d’un référendum, les Cubains ont approuvé, à 86,85%, la nouvelle Constitution. Un vote qui marque l’aboutissement d’un processus de plusieurs mois qui a débuté au mois d’août dernier.

Les résultats préliminaires de ce scrutin ont été dévoilés à 15 heures, heure locale, lors d’une conférence de presse des autorités électorales. “La Constitution a été approuvée par la majorité des citoyens”, a déclaré la présidente de la Commission nationale électorale, Alina Balseiro, qui a proclamé les résultats.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique   |  03 4th, 2019    | 

Notre autorité est notre propre conscience

Déclaration de l’Atelier libertaire Alfredo López de La Havane

En tant qu’anarchistes, nous croyons qu’une Constitution, telle qu’elle est comprise dans la culture hégémonique, n’est pas une norme qui garantit un pacte social indépendant des vices autoritaires, des noyaux de pouvoir, ni à des discriminations. Et encore moins, elle ne pourra jamais nous représenter. À Cuba, nous avons aussi une histoire d’échecs constitutionnels qui ont engendré plus de frustrations que de réalisations pratiques. Le modèle constitutionnel cubain actuel accentue tous ces fléaux, puisqu’il structure un Parlement, dont la nomination est composée d’à peine 49 % de délégués élus au suffrage populaire, mais tous dominés par un parti unique.

Lire la suite »


Enrique   |  Actualité, Politique   |  03 1st, 2019    |